Journal

La digitalisation de l'entreprise.
21 Mars 2018

« Rien n'est permanent sauf le changement »

Ouais ça fait cool de commencer par une citation. Même si cette dernière nous vient d'un philosophe grec (Héraclite pour être précis), elle n'a jamais été plus vraie que dans l'ère de la digitalisation et de cette transformation, déjà au niveau de nos habitudes de vie et de consommation, mais aussi (et c'est le sujet de l'article) avec des entreprises qui ont dû s’adapter pour survivre. Et ce n’est pas simplement en vendant quelques produits en ligne ou en créant une page Facebook qu'elles y sont parvenues. Le chemin est bien plus long et complexe.

La digitalisation peut en fait s'observer selon deux angles différents : interne à l'entreprise (sa gestion à travers les différents outils, c’est en quelque sorte la forme invisible) et externe (en lien avec les clients, prospects).

Du point de vue de l'environnement interne de l'entreprise, le digital doit permettre une facilitation des interactions et de l’utilisation des outils. Développer le travail collaboratif, simplifier les outils existants, centraliser les différentes plateformes, voilà les principaux objectifs.

La digitalisation a connu une évolution à ce niveau-là : au début elle était seulement mise à contribution pour la gestion interne de l'entreprise mais c'est maintenant une composante entière avec des nouveaux critères tels que la différenciation, l’apport de valeur ajoutée ou encore la conquête de nouveaux marchés.

D’un point de vue extérieur, les nouveaux outils digitaux vont d’ailleurs apporter une amélioration de l'expérience-client, une opportunité de se différencier et une meilleure image aux prospects.

Malheureusement, on observe encore des réticences face à ce processus. La première concerne l’utilisation de nouveaux outils digitaux internes. Pour les personnes habituées à travailler depuis des années sur un seul et même logiciel, la transition peut parfois demander des efforts. C’est pourtant une opportunité à saisir avec de nombreux avantages que l’on verra un peu plus bas. Autre réticence que l’on peut remarquer notamment de la part des TPE et PME : penser que les clients connaissent déjà bien l’offre (produits/service) grâce à d'autres moyens que le digital (catalogues, salons pro) et que cette transformation n’est alors pas nécessaire. C’est peut-être vrai sur le moment, mais c’est une vision à court terme qui peut être dangereuse face à l'arrivée de concurrents qui eux prendront le virage du digital.

Mais attention, cette transformation ne se met pas en place en un claquement de doigt, elle nécessite une anticipation : étude de la concurrence pour déterminer la position de l'entreprise par rapport aux autres, étude des moyens dont elle dispose, mise en place d'une stratégie digitale (avec une collecte d'information sur l'entreprise et l'environnement digitale qui est très importante).

Comme vu avant, il existe deux angles différents à analyser pour comprendre ce processus. Essayons donc de les décortiquer pour y voir plus clair !

transformation digitale montpellier

Internes

Une meilleure efficacité


  • Gain de temps et de productivité grâce à une diminution voire un effacement des tâches répétitives, réduction également du risque d’erreur.
  • Concentration sur des tâches à plus forte valeur ajoutée avec éventuellement la création de nouveaux secteurs.

Une communication interne améliorée


  • Communication facilitée à différentes échelles : entre les différents services mais également dans l'équipe : on peut par exemple utiliser un cloud qui permet la mise à disposition et en commun de travaux/documents utiles au travail ainsi que le travail collaboratif. C’est un système notamment très utile dans la gestion de projets puisque l’on peut suivre leur évolution beaucoup plus facilement et mieux appréhender le rôle de chacun.

Des avantages sur les coûts


  • Economie sur des coûts traditionnels grâce à une meilleure productivité.

D’un point de vue managérial et des ressources humaines


  • Acquérir plus de crédibilité auprès des jeunes générations.
  • Avantage pour le recrutement (développement des réseaux sociaux professionnels, de plateformes de recrutement propres à l’entreprise, du crowdsourcing).
  • Développement d’un management plus participatif.
Externes

Une nécessité face à la concurrence


  • Peut permettre de se différencier dans un secteur ou de rester dans la course lorsque les autres entreprises dans le domaine se sont digitalisées.

Une influence sur l’image de la marque


  • Gagner de la visibilité en étant présent en permanence et en ayant la possibilité de donner des informations sur des changements à n'importe quel moment.
  • Avoir une meilleure image auprès des prospects et clients et donc permettre une fidélisation : acquérir une image professionnelle sur le web est très important (la société aura beau être très efficace et professionnel si cela ne se reflète pas sur le web, il y a un risque de perte de confiance).

Améliorer la satisfaction client


  • Utiliser les informations récoltées grâce aux outils digitaux afin de :

    • Cibler des niches grâce au traitement de l’information.
    • Créer une expérience client singulière, notamment avec une personnalisation de l'offre grâce au big data et ainsi proposer des services ou produits innovants aux clients.

Mais on ne va pas se mentir, cette pression pousse parfois les entreprises à entamer ce processus sans être vraiment préparées ou avec une stratégie qui n’est pas la bonne. Malgré l’enjeu de taille que représente le digital, il peut donc exister certaines difficultés à le mettre en place.

Les freins qui peuvent exister
  • Les technologies déjà mises en place : difficulté à les adapter, à les remplacer.
  • Les compétences de l'entreprise en matière de digital.
  • Le budget : peut être compliqué à gérer lorsqu'il est faible ou lorsqu’il n’y pas d'anticipation par rapport à cette digitalisation.
  • Les pure players (ou stratégie tout en ligne come Amazon ou Google) qui peuvent représenter une menace car ils se concentrent seulement sur les canaux digitaux, ils sont notamment très visibles dans le e-commerce.
Comment faciliter cette transition
  • Définir une feuille de route bien précise (étude de la concurrence, stratégie digitale).
  • Etablir une collaboration entre les différents départements de l'entreprise (différentes strates hiérarchiques et éventuellement différents services).
  • Trouver les limites à cette transition, évaluer les impacts qu'elle peut avoir et comment y faire face.
  • Prendre en compte la digitalisation dans le budget voire créer un budget spécifique.
  • Sensibiliser les employés pour qu’ils soient à l’affût de ce qui pourrait optimiser leur travail grâce à des formations sur le sujet, des brainstormings.
  • Intégrer des « pros du digital » à l'équipe.
  • Innover sans cesse pour saisir les opportunités qu'offre le digital : rôle important des dirigeants qui vont devoir sensibiliser à une culture de l'innovation.

A l’image de sociétés comme venteprivées.com qui était à la base spécialisée dans le déstockage traditionnelle et qui est maintenant devenu un géant de la vente en ligne, les success story d’entreprises assurant leur transition digitale sont nombreuses. Alors pourquoi pas vous ?

Digitalisation en entreprise